Comment et pourquoi essayer de faire la différence entre coach et consultant ? Beaucoup de consultants deviennent coach, à la fois par goût et par conviction, souvent à un moment clé d’une transformation personnelle intérieure.

Du coup, la question se pose souvent à nous de faire la différence entre coach et consultant. Par ailleurs, les clients qui nous demandent de leur faire une offre d’accompagnement, ont parfois en référence celles que des consultants leur ont préalablement transmises. Du coup, ils nous demandent ce qui spécifie notre contribution et quelle est la différence entre coach et consultant. Nous allons essayer de répondre à cette question dans cet article, qui inspirera peut-être les coachs en situation de devoir se différencier sur le marché …

Ressemblances entre coach et consultant

Les deux métiers sont à tort et indifféremment classés dans les métiers du conseil ou les métiers de l’accompagnement. Pourtant le conseil n’est qu’une des formes d’accompagnement et le coaching n’est pas du conseil ! Néanmoins le terme générique est souvent utilisé. Ainsi, pour des raisons marketing, j’ai moi-même appelé mon cabinet de coaching « Orygin conseil » (sur les conseils de coachs qui étaient plutôt des consultants), parce que j’exerce aussi en coaching d’organisation, prestation qui s’apparente à de la conduite du changement, généralement menée par des consultants en organisation, qui conseillent leur client sur leur chemin de transformation. Ce faisant, ils l’accompagnent en effet, mais essentiellement avec des conseils, comme nous allons le détailler maintenant. Mais en ce qui me concerne, il y a 10 ans, si je voulais être sollicité pour l’accompagnement d’une transformation, il était soi-disant mieux de se positionner dans l’oeil du client à l’endroit où il m’attendait, parmi les consultants. Nous étions en quelque sorte des consultants spéciaux, qui ne donnions pas de conseils… Heureusement, aujourd’hui le marché a mûri, et la différence entre coach et consultant est mieux connue des prescripteurs les plus expérimentés.

Confusions entre coach et consultant

Le problème, qui vient un peu brouiller les cartes, c’est que :

A leur décharge, il faut ici redire que passer de la posture d’expert à celle de candide ne va pas de soi… Cela suppose de changer d’attitude par rapport à la vie et de représentation de soi. Ce n’est pas aussi rapide qu’un claquement de doigts…Il faut du temps pour intégrer et mettre en pratique ce qu’on a pourtant généralement compris en un clin d’oeil.

Coach et consultant : 2 prestations différentes

La différence entre coach et consultant ne se pose vraiment que pour l’accompagnement d’un collectif, parce que pour l’individuel : le marché fait assez bien la différence entre conseil ou mentoring d’un côté, et coaching de l’autre (encore que les américains appellent parfois mentoring ce que nous appelons coaching, parce qu’ils réservent le mot coaching pour le management sur le poste de travail… Bonjour la cacophonie !) :

Le paradigme qui préside au choix d’un coach plutôt que d’un consultant est donc également complètement différent :

Autrement dit, le consultant adresse l’aspect objectif et extérieur d’une problématique opérationnelle (généralement stratégique), tandis que le coach s’intéresse d’abord au fonctionnement intrinsèque du client dans cette même problématique. Le coaching est toujours centré sur le sujet avant l’objet : le sujet c’est le client dans son environnement, avant de traiter de cet environnement par lui-même. D’un point de vue systémique, les deux sont liés, en écho systémique l’un par rapport à l’autre.

Coaching d'Équipe

Discutez directement de la situation de votre équipe et trouvez l'offre de coaching la plus adaptée pour améliorer son efficacité et sa cohésion.

En savoir plus

Coach et consultant en séminaire

La différence est plus difficile à repérer de l’extérieur entre un coach et un consultant quand ils accompagnent une équipe lors d’un séminaire stratégique. Prenons l’exemple d’un séminaire visant à faire bâtir une vision : Les deux prestataires ont préparé un agenda avec des travaux en sous-groupes et des restitutions, les deux auront éventuellement recours à des protocoles d’ ice-breaker et de warm-up. Les deux proposeront un jeu de team building, ou des activités teambuilding, pour illustrer de façon pédagogique un point d’attention ou une compétence clé. Où sera la différence entre coach et consultant ? C’est un point subtil et délicat mais bien réel et encore une fois, c’est très différent. D’abord, le consultant donnera peut-être des éclairages au client sur son marché, il lui fera partager des expériences d’autres clients pour l’inspirer. Tandis que le coach s’abstiendra de ce genre d’apports. Mais ce n’est pas tant là que se joue la différence le plus importante. Dans la manière de débriefer un jeu d’équipe, par exemple :

Au travers de ses différentes interventions, le coach réunit pour le groupe les conditions favorables à des prises de conscience qu’il fera par lui-même, à sa manière, sans que le coach ne tente de lui induire une réponse particulière.

En effet, un coach tient un processus pour le compte du groupe, mais n’intervient pas sur le contenu de la réflexion du groupe.

Par ailleurs, il ne porte pas le groupe, ni  non plus les résultats du groupe. Il n’ a pas « besoin » que le groupe comprenne quelque chose en particulier, ou qu’il débouche sur une décision en particulier. Un coach n’a pas de projet pour son client.

Contrairement au consultant qui veut amener son client quelque part, le coach ne connaît ni la destination ni le chemin. Il propose au groupe un dispositif miroir, grâce auquel ce dernier va auto-déterminer ses cibles, ses modes opératoires, et son propre cheminement pour y atteindre…

La posture d’un coach restera celle qu’on lui connaît, au travers d’un questionnement offert en miroir pour que le client s’auto-détermine :

Nous avons mis au point un référentiel de 64 compétences spécifiques au coach d’équipe, pour nos propres besoins d’auto-évaluation et de développement des compétences de nos coachs. Il vous aidera peut-être à y voir encore plus clair sur la différence entre coach et consultant (voir cet article sur « référentiel de compétences de coach« )

« LA » différence entre coach et consultant

La principale différence entre coach et consultant tient à ce que le coach offre la possibilité au client d’un insight, c’est-à-dire d’une prise de conscience forte, qu’il fait sur lui-même par lui-même, et qui lui permet ensuite de repenser sa situation de manière complètement différente. La solution qu’il trouve et le plan d’actions qu’il met ensuite en oeuvre n’ont plus rien à voir avec ce qu’il envisageait avant le coaching. Cet insight se vit en individuel mais aussi en équipe.

Et l’art d’amener un groupe à une série de prises de conscience collectives, alignées dans l’axe de l’objectif, est précisément l’art du coaching d’équipe. Il s’agit là d’un métier à part entière, avec lequel on peut gagner sa vie, sans entorse à la posture de coach. Vous aimeriez bien savoir comment s’y prend un coach pour provoquer un insight collectif ? Il utilise « le processus parallèle« … (Kesako ? mystère et boule de gomme !!!). Vous saurez ce que ce terme signifie en lisant notre prochain article, qui sera publié le 23 octobre 2016. Surveillez bien les actus de ce site, gourmands ! Mais d’ores et déjà, vous pouvez tromper votre impatience en lisant cet article sur les outils du coaching d’équipe, qui vous ouvrira l’appétit…  

Une question de cerveau reptilien :

Les habitudes et les réflexes de protection ont la peau dure, et le cerveau reptilien veille au grain !

3 choix se présentent

Autoritaire … vous gagnerez très provisoirement pour retrouver un blocage encore plus solide un peu plus tard

Consensuel … vous favoriserez le principe bien connu d’homéostasie : retour à l’équilibre et de préférence proche de la situation initiale

‘’sauveur’’ … vous porterez sur vos épaules l’inertie du groupe …

Et si c’était le moment de vous connecter avec l’une des techniques les plus puissantes du coaching d’équipe : déclencher un véritable insight ?

La magie de l’insight

Vous savez ces moments magiques, suivis en général d’un long silence où tout semble ‘’basculer’’ un court instant. Quand l’équipe prend tout à coup conscience d’un point aveugle, d’une croyance limitante, d’un ancrage historique qui produisent inlassablement les mêmes effets, les mêmes impossibilités, les mêmes ‘’problèmes’’ !

Il y a alors une vraie rupture. Et si vous êtes habile, vous allez alors pouvoir surfer sur ce moment magique pour proposer à l’équipe, enfin ‘’sortie d’elle-même’’, de reconfigurer son logiciel de fonctionnement et de raisonnement. Tout est joué alors … L’horizon s’élargit, l’impossible ne l’est plus et les solutions vont couler de source.

L’impertinence du coaching

C’est bien l’impertinence qui caractérise le mieux la posture du coach au moment de provoquer un insight (dont il ne sait pas lui-même s’il va se produire ou pas …) : une capacité à rester suffisamment en position méta pour voir ce que l’équipe ne perçoit pas, une capacité à ‘’oser dire’’ dans le respect des personnes et de la confiance qu’ils nous ont faite en venant nous chercher, une capacité à supporter la tension inévitable que va provoquer le miroir que vous allez tendre à l’équipe, une capacité enfin à aider l’équipe à saisir cette opportunité pour sortir durablement de ses problèmes récurrents.

Tout cela demande de la technique, de la pratique, une posture adéquate.

Paul Devaux

Coach professionnel

Depuis 25 ans, Paul pratique le Coaching professionnel en entreprise, dans une approche systémique. Accrédité à la Société Française de Coaching en 2008, il est également formateur et superviseur de Coachs depuis 2010. Egalement fondateur d'une école de coaching (voir NRGY-trainig.fr).

Articles similaires

Parce que vous avez peut être envie d'approfondir d'autres sujets

Favoriser l’insight en coaching

L’insight en coaching est un moment d’illumination, une soudaine prise de conscience du client, qui éclaire son problème d’un jour nouveau, mettant en lumière brusquement de nouvelles perspectives, tout en l’ouvrant à de nouvelles solutions. ...

lire la suite arrow-read-more

Reflet systemique

Dans une perspective systémique, un reflet systémique ou écho systémique est le renvoi du tout dans chacune des parties de ce tout. Chaque partie est en relation avec le tout et se reflète dans chacune ...

lire la suite arrow-read-more

Ice breaker en séminaire d’équipe

Pourquoi un ice breaker ? Un ice breaker est une courte séquence de lancement qui « brise la glace » entre les participants ou entre un groupe et un sujet qui leur est proposé. Vous utiliserez donc un ...

lire la suite arrow-read-more