L’équipe de direction est l’équipe la plus regardée de l’entreprise. Elle a donc besoin d’être exemplaire dans son fonctionnement et de démontrer un alignement irréprochable entre ses membres. C’est l’équipe de direction qui montre le cap en indiquant les étoiles, et qui donne le ton par le style de son management. Une équipe de direction impulse donc l’ensemble du système, y compris à travers ses points aveugles et ses angles morts (voir à ce sujet  notre article sur les biais cognitifs). Ainsi, elle risque de ne pas exercer l’influence qu’elle souhaite, si elle ne prend pas grand soin d’elle-même et de son fonctionnement. Cet article va indiquer 3 orientations possibles pour bien coacher une équipe de direction :

Les 2 axes d’un coaching d’équipe de Direction

Le coaching d’équipe de direction (Codir, Comex) adresse les deux dimensions de l’équipe dirigeante :

Les 3 paramètres de l’efficacité collective de l’équipe de direction

L’efficacité collective d’une équipe de direction dépend de trois paramètres :

Pour bien coacher une équipe de direction, un dirigeant devra veiller à renforcer la mobilisation de l’énergie, l’unification du groupe, et la polarisation de l’attention sur les résultats. Ce travail sera amplifié par l’accompagnement d’un coach, qui aidera à la fois :

Pour cela, il y a deux leviers, l’un est positif, tandis que l’autre est négatif. Agir sur les deux simultanément est nécessaire pour booster la performance d’une équipe de direction (prendre appui sur l’un et éviter de stimuler l’autre par mégarde).

Coaching d'équipe

A ce stade de votre réflexion, il serait peut-être bon que nous nous parlions directement de la situation de votre équipe. En une demi-heure, nous allons pouvoir caractériser votre besoin et nous orienter vers l’offre de coaching la plus adaptée.

Contact par téléphone

Performance = Actions moins Interférences

équipe de direction : frein et accélérateur Comme sur un bolide, pour prendre de la vitesse, il faut agir sur deux pédales :

Sinon, on fait du surplace, et on bousille à la fois le moteur et les freins ! Les membres d’une équipe de direction sont équipés de gros bolides, construits pour gagner la course (leurs équipes respectives). Pour être pleinement efficiente, l’équipe de direction va devoir à la fois :

Coacher une équipe de direction consistera donc en le fait de :

Comment coacher une équipe de direction ?

équipe de direction Le coaching de Comité de direction est centré sur les préoccupations et les priorités de l’équipe de direction. Il est peu consommateur de temps, puisqu’il peut avoir lieu lors d’un séminaire résidentiel ou directement sur site.

Les rôles délégués en réunions correspondent à 4 actes de management, qu’il faut maîtriser :

4 rôles sont tenus, tour à tour, par chacun des membres de l’équipe de direction, tandis qu’elle avance sur ses sujets stratégiques et opérationnels. Ainsi, tout en augmentant le rendement de ses réflexions sur ces sujets, l’équipe de direction voit concrètement comment augmenter considérablement l’efficacité collective de toute l’entreprise, à partir de quelques règles simples de fonctionnement.

(Pour aller plus loin sur ce sujet, lire cet article : Réunion déléguée et Diagnostic de réunions)

 4 buts d’un coaching d’équipe de direction

  1. Bâtir une vision stratégique, et se donner des objectifs ambitieux à atteindre  (voir aussi : séminaire breakthrough). Travailler les processus de décision et le sentiment de responsabilité et de co-responsabilité au sein de l’équipe de direction. Voir très concrètement comment les réunions peuvent devenir un lieu de décisions concertées et un creuset d’apprentissage pour l’équipe, grâce à la technique des rôles délégués. Travailler aussi tous ensemble sur les notions d’exigence, de leadership, d’autonomie et d’engagement collectif. Voir aussi comment la mesure des résultats peut traduire une philosophie centrée sur la performance et la compétitivité.
  2. Conduire et accompagner le changement, en développant les synergies et la coopération transverse entre équipes au sein de l’entreprise. Faire en sorte que le Codir soit l’équipe qui donne l’exemple au reste de l’entreprise de son agilité, de sa capacité à se remettre en question, à penser en rupture (think out of the box) et à innover…
  3. Améliorer la qualité des relations, développer l’entraide et la réactivité dans l’entreprise. Améliorer le fonctionnement collectif du Codir. Certaines questions orientées solutions permettent de centrer l’équipe de direction sur ses axes de progrès prioritaires :
    • Quels sont les atouts de l’équipe de direction, ses points d’appui et ses potentiels de développement ?
    • Si l’équipe faisait un grand pas en avant en termes d’efficacité collective, quelle valeur ajoutée cela créerait-il pour l’entreprise ?
    • Quels sont les axes d’amélioration prioritaires du fonctionnement collectif ?
    • Quelles recommandations concrètes devrait elle mettre en œuvre en priorité pour s’engager dans cette direction ?
  4. Faire évoluer la culture managériale, ses pratiques, ses règles… Optimiser aussi la gestion du temps collectif par des pratiques à la fois plus dynamiques et rationnelles.

La valeur ajoutée d’un coach

Au travers de ses différentes interventions, un coach réunit les conditions favorables à des prises de conscience, que l’équipe de direction fera par elle-même, à sa manière, sans que le coach ne tente d’induire une réponse particulière. En effet, comme chacun le sait de mieux en mieux, un coach tient un processus pour le compte du groupe, mais n’intervient pas sur le contenu de la réflexion du groupe. Par ailleurs, il ne porte pas le groupe, ni  non plus les résultats du groupe. Il n’ a pas « besoin » que le groupe comprenne quelque chose en particulier, ou qu’il débouche sur une décision en particulier. Un coach n’a pas de projet pour son client. Contrairement au consultant qui veut amener son client quelque part, le coach ne connaît ni la destination ni le chemin que devrait emprunter le client (voir différence entre coach et consultant). Il propose à l’équipe de direction un dispositif miroir, grâce auquel elle va pouvoir déterminer elle-même ses axes de progrès, ses modes opératoires pour atteindre ses cibles, et son propre cheminement pour y atteindre… La posture d’un coach restera celle qu’on lui connaît, au travers d’un questionnement offert en miroir pour que le client s’auto-détermine :

Paul-Devaux-profile-picture

Paul Devaux

Coach professionnel

Depuis 25 ans, Paul pratique le Coaching professionnel en entreprise, dans une approche systémique. Accrédité à la Société Française de Coaching en 2008, il est également formateur et superviseur de Coachs depuis 2010. Egalement fondateur d'une école de coaching (voir NRGY-trainig.fr).

Articles similaires

Parce que vous avez peut être envie d'approfondir d'autres sujets

Soigner la morosité dans votre équipe

Dans la vie normale d’une équipe, les grands changements sont souvent précédés de périodes de morosité… Elles font partie du cycle de vie d’une équipe. Encore faut-il savoir les identifier en tant que transitions, réduire les pertes d’énergie associées ...

lire la suite arrow-read-more

Célébrer la joie de vivre ensemble

Quand était-ce la dernière fois, que vous avez célébré « la  joie de vivre ensemble » dans votre équipe ? La vie est trop courte pour prendre les choses tellement au sérieux… La dynamique d’équipe est une question ...

lire la suite arrow-read-more

Communiquer sur le changement

Communiquer sur le changement est un impératif. Le changement c’est peut-être maintenant, mais c’est surtout : tout le temps. Or, la plupart du temps, on en parle trop peu ou trop mal. On n’est pas ...

lire la suite arrow-read-more