Réussir sa carrière est votre droit. Cette légitime aspiration n’a rien de malsain, comme s’il s’agissait d’arrivisme ou de magouilles pour arriver à vos fins quitte à marcher sur les autres. Au contraire, réussir sa carrière est une priorité si vous devez vous y épanouir, devenir quelqu’un de rayonnant et de positif, quelqu’un qui irradie et entraines les autres à se dépasser par l’exemplarité du manager.

Manager sa propre trajectoire pour réussir sa carrière

Puisque vous êtes l’une des composantes importantes de votre équipe, vous devez prendre soin de vous, comme vous prenez soin de vos équipiers et de leur dynamique. D’ailleurs, plus vous gagnerez en maturité avec votre équipe et plus il sera important de vous préoccuper de votre propre développement car les exigences de votre équipe augmenteront également à votre égard. Pour cela, nous vous suggérons de prendre régulièrement le temps de vous « promener » dans la liste de questions suivantes pour prendre du recul et faire le point intelligemment. Nous avons regroupé quelques points importants à prendre en compte, autour de trois axes pour réussir sa carrière :

Développez sainement votre réseau

Préparez votre avenir

Prenez soin des relations avec votre N+1

En conclusion, nous aimerions vous rappeler que ce dispositif de plan de management aura la valeur que vous allez lui donner :

Par ailleurs, pour réussir sa carrière, il y a aussi quelques grands principes d’hygiène à respecter.

Trouver un juste équilibre entre vie professionnelle et vie privée

réussir sa carrière Il ne sert pas à grand chose de réussir sa carrière si à cause d’elle on rate sa vie de famille ou sa vie intime, je veux parler du développement de votre être profond. En effet, vous n’êtes pas réduit à votre identité professionnelle, vous êtes beaucoup plus vaste, riche et complet que ça ! Votre équilibre repose sur 2 leviers complémentaires :

Prenez en compte ces deux éléments, en adressant à la fois la logique globale de votre système et les interactions entre les éléments de ce système. Voici des questions pour vous aider à avancer dans votre réflexion :

Vous avez besoin de trouver un bon équilibre entre les différentes composantes de votre vie :

Votre vie culturelle ou votre vie sportive entre elles-mêmes dans l’une des 4 catégories ci-dessus, selon que vous visitez des musées seul ou en groupe, et que vous préférez le football à la voile en solitaire. Actuellement, quelle pondération de votre temps consacrées-vous à chacun de ces 4 domaines de votre vie ? D’après vous quel serait l’idéal ? Comment pourriez-vous vous en rapprocher un tout petit peu plus ? Quels seraient des tout petits pas que vous pourriez faire facilement pour rééquilibrer votre vie ? Vous ne serez une personne complète que si vous jouez sur plusieurs tableaux simultanément. Pas besoin d’pitre champion partout, mais ce serait bien d’avoir quand même un peu de chaque. Après ça, c’est chacun son dosage selon ses préférences et ses possibilités.Mais, pour être encore plus performant au travail et réussir sa carrière encore mieux, il est important de trouver un meilleur équilibre de vie.

Soyez d’abord responsable de vous-même

Si l’on souhaite réussir sa carrière, ne serait-il pas logique d’assumer d’abord sa propre responsabilité, plutôt que de se placer soi-même en dépendance par rapport aux autres et aux évènements extérieurs ?

Aller sur notre page de coaching de prise de poste, pour comprendre comment en quelques séances vous allez conforter votre prise de poste et réussir votre période d’intégration.

Adonnez vous à l’action « intensément »

D’une certaine manière, il est inutile de se poser trop de questions à propos de réussir sa carrière. La seule chose à réussir c’est maintenant. Et encore, il n’y a pas grand chose à réussir mais tout simplement à vivre. La réussite n’est u’un concept, une carrière n’est qu’une trajectoire d’action. Ce qui compte ce n’est pas tant le résultat que le chemin, à chaque instant En effet, l’action est à elle-même son propre but. L’essence de l’action est sa propre finalité.

Finalement le mieux n’est-il pas encore de manger PARCE QUE (plutôt que POUR) :

Le reste (l’effet, le résultat) ne m’appartient pas, et je n’ai aucun pouvoir dessus. A la limite, je ne m’y intéresse pas. Je ne polarise pas dessus, je n’y accroche pas de fantasme. Reconnaître qu’on n’a pas le pouvoir qu’on croyait sur le résultat est à la fois une déception et un soulagement. Vous ne trouvez pas ?

La seule responsabilité est peut-être de faire ce qui est en train de se faire, maintenant. C’est à la fois peu et beaucoup. En fait, c’est : TOUT ! L’être que vous êtes est action, à l’instant même. Vous ne travaillez pas pour quelque chose, je n’écris pas pour vous convaincre de quelque chose ou pour vos intéresser, ou pour vous plaire… je travaille parce qu’il y a une urgence à ce travail, un nécessité à exprimer, je travaille pour la joie de travailler. C’est tout…

Pour réussir sa carrière, il faut juste rester tranquille et faire de son mieux à chaque instant . Ce n’est qu’ainsi que l’on s’installe durablement dans la joie de vivre.

Cultiver la joie au travail

La joie de travailler ensemble est l’une des finalités de la vie. Dans le panel de nos émotions, la joie est la seule qui soit positive (les trois autres fondamentales étant : la tristesse, la colère et la peur). Elle scintille sous la peau, elle met tout le corps en énergie. Dans son expression la plus pure et la plus instinctive, elle donne envie de sauter, de danser, de chanter. Exprimer sa joie, c’est la laisser « monter en soi », c’est ressentir la tension dynamique qu’elle provoque, se remplir de l’énergie euphorisante qu’elle procure, puis la décharger en l’exprimant avec des mots, des chants, des gestes, des mouvements, des rires, des cris éventuellement… Ne pas pouvoir partager sa joie fait disparaître celle-ci. Rappelez-vous de vos jeunes années quand, émerveillé par une découverte, vous bruliez d’impatience de la partager avec les autres. Et combien vous pouviez être frustré si vous vous heurtiez à des adultes désabusés ou trop occupés pour vous entendre …

(aller plus loin sur ce sujet : « Célébrer la joie de travailler ensemble« ) Réussir sa carrière, c’est vivre avec les autres, c’est contribuer à leur réussite et leur épanouissement. On ne peut pas réussir sa carrière en mettant une pression de dingues sur les autres, qui eux-mêmes s’en prennent aux autres pour compenser et par effet de contagion. Faire cela, ce serait plutôt « se pourrir la vie et celle des autres » ! Finalement, ne vaudrait-il pas mieux se soucier un peu moins de sa carrière et un peu plus de bien-être. Les émotions sont très importantes dans une vie professionnelle. Il faut prendre soin de « maîtriser ses émotions« , car ce sont elles qui nous rendent heureux et performant ou malheureux et inefficace.

Gérer ses émotions pour réussir sa carrière

En fait on ne peut pas, au sens propre : « gérer ses émotions », mais on peut gérer ses pensées, qui déclenchent les émotions. Ensemble, nous remonterons à la racine des émotions et nous distinguerons les sensations physiques (les réactions physiologiques, sur lesquels vous n’avez heureusement pas de prise) des histoires psychologiques que l’on se raconte et qui déclenchent le débordement émotionnel. Sur votre psychologie, vous avez la main, et vous pouvez décider de voir les choses autrement, donc de réagir autrement ! Avec le coaching, vous apprendrez à repérer les prémisses de l’émotion et les pensées qui la déclenchent.Vous apprendrez à contrôler, non pas vos émotions (auxquelles il ne faut surtout pas toucher, ne cherchez jamais à les réprimer ou à les refouler, ce serait pire !), mais vos pensées, qui déclenchent l’émotion.

Ainsi, en quelques séances de coaching, vous percerez à jour votre mécanisme, et vous cesserez d’être pris par la répétition inconsciente. Vous vous exercerez à vous libérer de mauvaises habitudes mentales, en :

Cela vous demandera un peu de travail sur vous-même, de la vigilance, de la rigueur, de la volonté aussi… Le coaching est justement là pour vous accompagner sur ce chemin de travail sur soi (voir : « les deux sortes de souffrance » ) Et vous verrez : avec de l’entraînement et un peu de pratique, vous constatez rapidement des progrès encourageants. Les émotions ne sont pas votre ennemi, elles sont au contraire votre allié. Il faut juste apprendre à les canaliser, en passant par les pensées, et en laissant au corps la possibilité de s’exprimer librement. Si vous faîtes cela, gérer ses émotions ne sera plus un souci. Au contraire : cesser de vouloir gérer ses émotions, mais en accueillir la juste expression, deviendra plutôt un jeu pour vous, qui vous fera vous sentir plus vivant, plus libre, et plus « maître de vous-même » !

Paul-Devaux-profile-picture

Paul Devaux

Coach professionnel

Depuis 25 ans, Paul pratique le Coaching professionnel en entreprise, dans une approche systémique. Accrédité à la Société Française de Coaching en 2008, il est également formateur et superviseur de Coachs depuis 2010. Egalement fondateur d'une école de coaching (voir NRGY-trainig.fr).

Articles similaires

Parce que vous avez peut être envie d'approfondir d'autres sujets

Le projet fédérateur d’équipe

Comme son nom l’indique, le projet fédérateur vise à unifier les membres de votre équipe dans un même mouvement d’ensemble, à la fois aligné avec la vision globale à plus long terme, et centré sur des cibles stratégiques ...

lire la suite arrow-read-more

Le rapport d’étonnement positif, un super …

Le rapport d’étonnement positif vous aidera à faire une première bonne impression à votre équipe, lors de votre prochaine prise de fonction, lorsque vous devrez prendre en mains une nouvelle équipe. Quels sont les fondements du rapport d’étonnement ...

lire la suite arrow-read-more