supervision

Quels sont nos tarifs de supervision de coach ? On a dit dans d’autres articles : quels sont les objectifs de la supervision, quels sont ses champs d’action et ses formats, quel est son mode d’emploi, pourquoi y recourir, et même : comment optimiser votre séance de supervision, etc… Il restait à vous indiquer clairement quels sont nos tarifs de supervision du coaching.

Tarifs de supervision de coach indépendant

Nous allons détailler notre politique de tarifs de supervision, en vous l’expliquant. Avec le recul de plus de 20 ans de coaching et de supervision, il me semble que le meilleur format de supervision comprend 8 séances d’une heure sur une année. Si vous êtes un coach indépendant, ou exerçant dans un petit cabinet (moins de 5 personnes), il est évident que votre structure ne dispose pas des mêmes ressources ni des mêmes budgets qu’une grosse PME ou un groupe international !

Selon vos préférences, vos séances se tiennent en face à face, par vision ou téléphone, selon nos disponibilités respectives et vos préférences. Certains coachs souhaitent ne recourir à la supervision que ponctuellement, entre une et trois fois sur une année :

C’est la raison pour laquelle nous avons aussi mis au point des tarifs de supervision à la séance : Forfait pour des séances ponctuelles : 4.00E HT/heure (généralement entre 1 et 3 séances, pour débloquer une situation, pour dépasser un obstacle personnel spécifique)

Le cas des coachs internes ou des RH

La supervision est un coaching (de coach), avec des objectifs, des séances courtes, des expériences à mettre en pratique entre les sessions, et un contrat « annuel » de supervision. Si l’entreprise a les moyens de payer un coaching à 8KE à 10KE pour un de ses managers à potentiel, elle peut bien en faire autant pour vous, qui êtes une ressource clé pour les développer. Vous rentabiliserez cet investissement dès que vous réaliserez un seul coaching d’équipe ou un seul coaching individuel dans votre organisation…

La supervision de coach : un coaching complexe

Il y a plusieurs cas de figures, selon votre statut et votre séniorité. Vous êtes :

Ou encore :

Après avoir lu cet article, vous saurez vous-même où vous situer et à quoi vous en tenir quand vous nous appellerez.

La supervision est un coaching plus complexe qu’un coaching ordinaire pour plusieurs raisons :

Il est confortable pour les coachs, face à un collègue senior, de solliciter plusieurs prestations dans une même séance et pas qu’une seule (d’ailleurs un coach lui-même n’est-il pas occasionnellement sollicité par ses clients, pour donner un avis d’expert, voir un « conseil » ou pour partager un « outil » ?).

Il faut donc savoir jongler avec ces différentes postures, en les dosant de façon juste, en les modélisant de façon très lisible, de façon à ne pas brouiller les pistes, en dissipant toute éventuelle confusion dans la tête du client coach, ce qui contribue à clarifier ses propres postures tout en lui ouvrant la voie à une pratique plus libre, et encore plus centrée…

Formats de supervision : contrat annuel

Plusieurs formats de supervision sont envisageables, selon vos préférences :

Vous souhaitez disposer d’un rendez-vous récurrent, pour engager un travail de fond en vous confrontant régulièrement au regard d’un tiers expert. Un contrat annuel vous conviendra bien. C’est une bonne manière de cadrer sa dynamique de progrès. C’est à la fois rassurant et « confortable » de savoir qu’on a son rendez-vous de principe, déjà cranté sur l’agenda, qui sera l’occasion de se remettre en question et d’aller de l’avant… Nous définirons ensemble lors de votre première séance, quelle fréquence serait la plus opportune pour vous. Généralement, les coachs recourent à la supervision 1 à 2 fois par mois. De mon point de vue, en vitesse de croisière, 6 à 10 séances par an est une bonne mesure. A vous de voir…

Formats de supervision : supervision ponctuelle

Vous souhaitez travailler sur un cas qui vous taquine, et vous pensez qu’une à trois séances ponctuelles vous permettront d’élucider ce qui est confus et retrouver la maîtrise de la situation. Le format de Supervision ponctuelle est fait pour vous : trois séances maxi, pour décortiquer une situation, challenger votre manière de poser l’équation, et mettre au point vos nouvelles stratégies de réponse à ce cas difficile.

Supervision distancielle

Ce format fait gagner du temps, à vous comme à votre client. Ce format de supervision est tout aussi puissant qu’un coaching en présentiel, et souvent plus court. En tous cas, il est plus facile à caser dans un agenda, puisqu’il n’y a pas à prendre en compte de temps de transports ni pour l’un ni pour l’autre. Si vous êtes amené à pratiquer le coaching par téléphone, ce serait logique de travailler vous-même en supervision par téléphone, pour éprouver ce que votre client ressent quand vous le coachez. Et si vous ne pratiquez pas encore le coaching par téléphone, il serait peut-être intéressant d’essayer ? C’est plus rapide, moins cher, et pour certains : encore plus efficace ! Cela vous étonne ? Essayez-donc… nous serons intéressé de connaître vos impressions, après avoir testé.   https://youtu.be/HdlLgxDxPCk

Paul-Devaux-profile-picture

Paul Devaux

Coach professionnel

Depuis 25 ans, Paul pratique le Coaching professionnel en entreprise, dans une approche systémique. Accrédité à la Société Française de Coaching en 2008, il est également formateur et superviseur de Coachs depuis 2010. Egalement fondateur d'une école de coaching (voir NRGY-trainig.fr).

Articles similaires

Parce que vous avez peut être envie d'approfondir d'autres sujets

Travailler l’alignement en coaching

Dans une vidéo précédente, nous avons expliqué en quoi consiste l’alignement d’une équipe ou d’un manager, et en quoi l’alignement en coaching est un facteur essentiel de réussite. Dans cet article, nous allons vous montrer comment ...

lire la suite arrow-read-more

Niveaux de coaching : accédez à la profondeur !

Dans de précédents articles, j’avais proposé qu’un coaching niveau 2 était un coaching qui provoquait un changement de type 2 (voir l’article : résister au changement), c’est-à-dire un changement du cadre de référence qui sous-tend le système du client. ...

lire la suite arrow-read-more