Comment rester tranquille en toutes circonstances ? Il y a deux plans de conscience superposés à reconnaître pour apprécier le contraste entre les deux, et vivre la tranquillité de fond à travers les agitations de surface…

Faire des efforts pour rester tranquille ?

Rester tranquille est notre nature fondamentale, il n’y a donc pas d’effort à faire pour rester tranquille. Surtout, il ne faut pas « essayer de se calmer » : cela ne fait que de nous agiter davantage. Avez-vous remarqué combien c’est énervant que quelqu’un vous dise « Ne t’énerve pas, calme toi… » ? Eh bien, ne faites pas cela non plus envers vous-même : ne cherchez pas à vous détendre, en vous disant à vous-même de vous calmer, car cela risque fort de provoquer l’effet inverse.

Le problème du développement personnel

C’est cela qui est partiellement faux dans les démarches dites de « développement personnel » : on se raconte qu’il faudrait s’empoigner pour progresser, alors qu’en fait, c’est tout l’inverse :

En plus de ça, l’expression même est plutôt maladroite :

La vitalité, c'est la vie

Quelques séances de coaching individuel pour faire le point sur votre situation énergétique, et mettre en place ce qu'il faut pour que vous repreniez votre vitalité naturelle.

Prendre RDV maintenant

Podcast pour expliquer comment rester tranquille

Il y a une seule chose à faire, si vous voulez être vous-même, et rester profondément tranquille, même si des pensées surviennent ou que des émotions violentes vous étreignent. Dans ce podcast, je prends l’exemple toujours un peu impressionnant de quelqu’un qui se coupe le doigt avec un couteau et se met à saigner. C’est toujours un peu « violent » et potentiellement « émotionnant ».

Se faire confiance et rester calme

Dans cet enregistrement, je prends l’exemple aussi de questions que l’on se pose parfois à propos de soi-même, et qui parfois sont intéressantes et parfois traduisent simplement une agitation mentale, un doute, un manque de confiance en soi. Certaine personnes se posent sans cesse des questions sur elles-mêmes : Pourquoi est-ce que cela m’arrive ? Qu’est-ce que j’irais dû faire autrement ? Est-ce que j’ai raison de penser ceci ou cela ? Est-ce que ce n’est pas un tour que me joue mon mental ? Etc… Ces questions sont parfois utiles et pertinentes, amis parfois ces mêmes questions sont une agitation inutile, qui crée le problème plutôt qu’elle ne le règlent, et qu’il vaudrait mieux laisser de côté. Mais comment faire, quand justement il y a ces questions, ces doutes, qui tournent en boucle dans la tête ?

Garder son calme

Pour cela, il suffit d’écouter l’agitation très attentivement. Le simple fait d’écouter nous met dans un état de calme. C’est comme pour les pensées, le simple fait de vous rendre compte que vous étiez absent à rêvasser, est la preuve que vous êtes revenu et ne rêvassez plus. Le simple fait de vous rendre compte que vous êtes en train de penser, fait qu’à cet instant vous êtes intensément présent et sans pensée : juste il y a la conscience, conscience calme et sans agitation, sans pensée en cet instant. Bien sûr il existe des techniques pour se calmer, mais le mieux est de ne même pas chercher à se calmer et simplement écouter l’agitation, à la fois ses contenus et son processus, c’est-à-dire :

Et vous, comment faîtes-vous pour rester calme, quand tout semble s’agiter autour de vous, ou à l’intérieur de votre propre tête ?

A propos de la personnalité et de l’individualité

Le mot personnalité vient du grec ancien « Per-sona » qui désignait le masque grec, par lequel passait le son pour être amplifié dans l’amphithéâtre pendant la représentation. Cela donne déjà une bonne idée de la fausseté de la personnalité, qui n’est qu’un masque social. En fait, ce qu’on appelle la personnalité, est une agrégation de pièces rapportées, comme l’habit du « bateleur » dans la symbolique du Tarot, qui représente la personnalité extérieure (le Bateleur) sous les traits d’un camelot qui est debout à son stand à la foire et qui montre à voir une façade aux badauds. Rester tranquilleLe bateleur il se met en scène pour vendre… Il cherche à éblouir, à capter l’attention. Comme un cabotin, il s’écoute et s’admire lui-même, se prenant pour l’image que lui renvoient les autres. C’est l’ego dans toute sa splendeur. Cependant que l’être profond qui s’habille de cette personnalité d’emprunt, n’est pas ce qui est ainsi exposé. De même, votre personnalité n’est qu’un assemblage disparate et incohérent de pièces rapportées ça et là au gré des interprétations que vous vous êtes faites inconsciemment, à partir des images que les autres vous ont renvoyées de vous-même… Avec un peu de lucidité, vous réaliserez que vous n’êtes pas ce personnage, cette personnalité qui ne tient qu’avec de grosses ficelles, pourtant précaires… Mais alors, qui êtes vous vraiment ?

Etre soi-même

Pour accéder à qui vous êtes vraiment, votre individualité, il y a plusieurs approches complémentaires et plaisantes à vivre :

Aller plus loin sur être soi-même : cet article sur la conscience de soi

Paul Devaux

Coach professionnel

Depuis 25 ans, Paul pratique le Coaching professionnel en entreprise, dans une approche systémique. Accrédité à la Société Française de Coaching en 2008, il est également formateur et superviseur de Coachs depuis 2010. Egalement fondateur d'une école de coaching (voir NRGY-trainig.fr).

Articles similaires

Parce que vous avez peut être envie d'approfondir d'autres sujets

Une séance de coaching pour retrouver …

On a bien besoin parfois de retrouver l’énergie positive, dans une vie stressante, souvent faite de devoirs, et de contraintes. Voulez-vous vous remonter le moral délibérément par une pratique simple et sympa, permettant de retrouver l’énergie ...

lire la suite arrow-read-more

L’assise silencieuse

L’assise silencieuse est une pratique efficace et assez facile à mettre en ouvre. Un manager, qui est sans cesse confronté à l’action, aux difficultés et au stress, a peut-être encore plus besoin que d’autres, de quelques instants quotidiens ...

lire la suite arrow-read-more

S’enraciner – Cultiver l’ancrage

Pourquoi entendons-nous de plus en plus parler de s’enraciner, de prendre contact avec la terre, de pratiquer l’ancrage dans l’ici et maintenant ? Parce que nous sommes trop projetés en avant, exilés dans notre tête, coupés ...

lire la suite arrow-read-more