Dans un précédent article nous avons identifié 4 niveaux d’écoute, et nous allons maintenant y faire correspondre 4 niveaux d’insight et clarifier si possible encore un peu cette notion centrale dans le coaching, mais qui reste finalement assez abstraite, voir assez mystérieuse… Ma foi, qu’elle reste un peu mystérieuse n’est pas pour me déplaire… Mais néanmoins, il est sans doute intéressant tout de même de s’y intéresser et d’en faire le tour, ne serait ce que pour mieux s’en approcher ?

La place de l’insight dans le cycle de coaching

Nous avons déjà dit que l’insight est la prise de conscience (plus ou moins brutale et/ou progressive) qui permet au client d’ouvrir son cadre de référence, de sortir de l’espace problème et de déboucher sur de nouvelles perspectives, afin d’élaborer de nouvelles solutions. En toute logique, une fois que le cadre est suffisamment solide (et le contrat de coaching suffisamment clair), le client commence à réfléchir devant son coach aux moyens d’atteindre ses objectifs. Le plus souvent, nous l’avons dit, il décrit d’abord son contexte et ses difficultés comme pour nourrir la compréhension du coach. Ce faisant il perd son temps à deux égards :

Le coach écoute et entend donc à 4 niveaux ce qui se joue pour le client et comment il se tient à l’écart des solutions qu’il recherche. C’est alors, qu’il pourra peut-être provoquer un insight (ou des insights) chez son client, à travers les divers outils du coaching.   niveaux d'insight   Dans les 4 étapes du coaching, l’insight se situe donc symboliquement entre la phase O et la phase S du cycle COSE : après l’ouverture du coach à son client et avant que le client ne puisse entrer dans l’espace solution. L’insight serait en quelque sorte l’ouverture de la porte de l’armoire aux solutions. Et la clé de cette armoire est bien souvent une question puissante, ou une confrontation bienveillante.

Nota : Au-delà de la symbolique, et nous en proposons ici une représentation schématique pour nous faire comprendre de nos stagiaires, l’insight peut surgir n’importe quand : depuis avant la séance dans l’ascenseur, ou juste après, jusqu’à « bien après » même, quelques années après le coaching (pourquoi pas ?). De même qu’un combat de rues ne ressemble pas tout-fait aux exercices appris dans le dojo, dans la vie : les choses ne se placent pas d’une manière mécanique, et le coaching n’est pas un jeu de dominos où les évènements surviennent dans un ordre théorique. L’insight survient, ou pas,quand il est mûr, un point c’est tout. Et ni le coach, ni le client, n’y peuvent grand chose, à part faire de leur mieux dans leur conversation de bonne intention. Mais une théorie est toutefois pratique pour comprendre les processus à l’oeuvre dans le Vivant.

 

Rappel sur les niveaux de profondeur de l’écoute de coach

Les 4 niveaux d’écoute, qui correspondent dans notre modèle du coaching de l’énergie, correspondent à peu près à ceci, en allant du plus superficiel au plus profond : niveaux d'insight

Vous ne serez pas surpris que ces 4 niveaux d’écoute correspondent 4 niveaux d’insight ?

4  niveaux d’insight

les interventions du coach visent à provoquer une prise de conscience chez le client. Et cette dernière surviendra à l’une des 4 couches ou pelures de l’oignon :

En conclusion, je voudrais dire qu’un insight n’a pas toujours lieu dans un coaching (individuel ou d’équipe). Mais, quand il a lieu, il peut donc être de 4 sortes, selon le niveau de profondeur auquel il a lieu. Rappelons aussi que ni le coach ni le client n’ont la main sur l’insight. C’est un effet d’ouverture qui se produit quand les conditions sont réunies. Au mieux, on peut réunir ces conditions, en se centrant chacun en soi, pour permettre à l’ouverture de se faire… TOUTE SEULE !  

Paul-Devaux-profile-picture

Paul Devaux

Coach professionnel

Depuis 25 ans, Paul pratique le Coaching professionnel en entreprise, dans une approche systémique. Accrédité à la Société Française de Coaching en 2008, il est également formateur et superviseur de Coachs depuis 2010. Egalement fondateur d'une école de coaching (voir NRGY-trainig.fr).

Articles similaires

Parce que vous avez peut être envie d'approfondir d'autres sujets

Quand une analyse systémique est-elle utile ?

Rappelons brièvement qu’une analyse systémique observe le fonctionnement d’un système : ses forces et ses points d’appuis, mais aussi ses potentiels, ce en quoi il peut encore s’améliorer en vue d’une plus grande harmonie, d’une ...

lire la suite arrow-read-more

Un miroir neutre n’existe pas

Je cherche à tendre un miroir neutre à mon client… me disait dernièrement un coach en supervision. On comprend bien ce qu’il voulait dire et cherchait à faire : être attentif à la sémantique de ...

lire la suite arrow-read-more