Comment bien vous positionner pour sortir d’un conflit ? La question est délicate… Il est inutile de ressasser qui a commencé et quels sont les griefs, les ressentiments, les regrets. Tout cela fait partie du problème et ce qu’il faut c’est justement sortir de cette ornière ! Quand une voiture s’est enlisée dans une crinière, il est inutile d’accélérer très fort pour tenter d’en sortir, car plus les roues patinent, plus le véhicule s’enfonce ! Pour sortir d’un conflit c’est la même chose, plus vous y entrez, plus vous vous y enfoncez ! Prenons l’exemple d’un conflit au sein de votre équipe, il y a des pièges à éviter  : Il y a aussi des réflexes à avoir pour ne pas se mettre les doigts dans la charnière de la porte…

Sortir d’un conflit : pas de miracle, mais un coaching efficace !

C’est très difficile de rester seul face au conflit. N’attendez pas que cela prenne des proportions, que cela s’envenime, et le temps n’arrangera pas forcément les choses. Il faut absolument vous sortir de là. Mais ce n’est pas toujours simple, vous le savez (sinon vous ne liriez pas cette page). Sortir d’un conflit est parfois absolument nécessaire, et il y a plusieurs voies à explorer, plusieurs issues à rechercher. Nous ne vous promettons pas des miracles, mais nous vous aiderons à prendre de la hauteur et de la distance. Nous vous aiderons à y voir un peu plus clair, à repérer les véritables enjeux, à identifier les risques, à repérer les issues, à explorer de nouvelles pistes… et éventuellement à tourner la page, à reprendre vos marques autrement, à vous reconstruire en dehors de cette relation destructrice. Il y a plusieurs formules possibles pour un coaching de médiation : Pour en savoir plus sur les manières de sortir d’un conflit avec un coaching de médiation, contactez-nous 

D’où viennent les conflits ?

Vous avez tendance à vous sentir agressé par les autres, et à vous retrouver impliqué dans des tensions relationnelles, des conflits (voire même peut-être : en procès) ?  Vous avez besoin de pardonner aux autres et à vous-même…
Coaching Individuel pour Managers

Améliorez vos compétences de management avec un coaching individuel : développement personnel, ajustement de posture, meilleure compréhension de l'environnement. Cliquez pour plus d'informations.

En savoir plus

Comment faire la Paix avec soi-même ?

La paix au bout des doigts    Jeffrey Brantley, fondateur d’un programme de réduction du stress par la pleine conscience à l’université Duke, aux États-Unis et co-auteur de « 5 Bonnes Minutes pour soi le matin » propose une amusante séance de relaxation grâce à un petit jeu à faire avec ses doigts : Protocole :   Une autre version de cet exercice permet de se calmer en retrouvant la paix intérieure par le pardon :     On peut comme ça imaginer toutes sortes d’autres pratiques égrenées mentalement à l’aide des 5 doigts. Par exemple « les 4 merci » :   Ou encore, « les 4 Je t’aime » :

Marche pour la paix

Cette marche est très simple. Elle consiste à dire mentalement à chaque pas une petite phrase qui répand une sensation de calme et de paix, en soi et autour de soi.

Exemples :

1)

Pas 1 – « je fais la paix »

Pas 2 – « je fais la paix avec moi-même »

Pas 3 – « je fais la paix avec l’univers entier »

Et recommencer ainsi autant de cycles de 3 pas

2)

Pas 1 – « j’aime notre merveilleuse planète »

Pas 2 – « j’aime tout l’humanité »

Pas 3 – « je m’aime moi-même, complètement, gratuitement »

Et recommencer ainsi autant de cycles de 3 pas

3)

Pas 1 – « à travers ce pas, je me donne entièrement »

Pas 2 – « à travers ce pas, je donne tout le poids de mon corps à la terre »

Pas 3 – « à travers ce pas, je donne mes poumons à l’air qui me respire »

Et recommencer ainsi autant de cycles de 3 pas

4)

Pas 1 – « je pardonne entièrement à Untel »

Pas 2 – « je pardonne entièrement à Untel autre »

Pas 3 – « je pardonne entièrement à tous les êtres »

Et recommencer ainsi autant de cycles de 3 pas

 

L’exercice suivant va vous permettre d’aller explorer la profondeur de l’intérieur, alors même que vous ferez une pause dans vos marches. Depuis un profond état de détente, vous serez invités à reconsidérer aussi votre rapport à l’argent à travers quelques astuces qui vous remettront en amitié avec votre abondance intérieure.

 

Méditation silencieuse

Depuis les débuts de l’humanité, dans toutes les traditions du globe, il y a une pratique naturelle à laquelle les sages s’adonnent, qui permet de vivre l’instant présent, simplement, sans projet. Cette pratique consiste à s’asseoir et à rester tranquille, à observer, à décanter, à laisser infuser. Imaginez-vous aux temps anciens, un soir près d’un feu de camp, ou assis devant votre cabane, quand le labeur du jour est terminé et qu’il n’y a plus qu’à attendre que le sommeil vous prenne : vous êtes là, simplement assis, bien vivant. C’est tout.

Cette pratique, vous pouvez l’honorer encore aujourd’hui : il suffit juste de vous assoir et de rester tranquille à observer en vous !

 

Protocole :

Asseyez-vous dans un endroit calme et regardez autour de vous tranquillement. Voyez la pièce dans laquelle vous êtes. Puis fermez les yeux et écoutez les sons autour de vous. Puis entrez dans vos sensations corporelles internes. Ressentez chaque partie du corps, comme si vous le visitiez de l’intérieur, comme le ferait un scanner ou plutôt comme le ferait un minuscule autocar de touristes qui circulerait dans vos veines, parcourant chaque organe, chaque membre du corps, en appréciant chaque ambiance, chaque sensation. Appréciez vos sensations, dans les pieds, dans le bassin, dans le ventre, dans les épaules, etc… puis au bout de quelques instants, installez-vous de façon encore plus prononcée dans votre corps, et tout en restant en conscience de vos points d’appui, écoutez le rythme de votre souffle. Entendez les sons à l’extérieur, sans les écouter de façon trop concentrée et sans les rejeter non plus.

Insistez un peu… Entrez peu à peu dans un état d’écoute et d’attention non dirigée. Accueillez juste ce qui se présente. Et quand un son disparaît, observez que l’espace de silence semble être revenu, depuis lequel le son avait tout d’abord semblé apparaître. Restez là, à entendre et voir, à sentir vos sensations, perceptions et pensées diverses, sans chercher à en faire un quelconque exercice, sans chercher un quelconque résultat, sans chercher à vous faire du bien ou même à pratiquer quelque chose. Juste être là, par plaisir d’explorer ce qui se présente, maintenant…

 

Fermez les yeux quelques secondes, puis rouvrez-les comme si c’était la première fois que vous découvriez la vue. Voyez les objets comme si vous ne les aviez jamais vus de votre vie ! Laissez la vue venir à vous, plutôt que d’aller chercher à voir avec votre regard. Détendez ainsi votre regard.

Quand vous regardez un écran, pensez à sortir votre regard de l’écran de temps en temps et à regarder dans la pièce, cela détendra vos yeux et cela vous permettra de vous dés-identifier de ce que vous êtes en train de voir et de faire. Vous reprendrez conscience de la grande vie qui s’écoule en vous, de vos sensations corporelles, et cela vous fera du bien.

 

Si vous pouvez calmer votre mental pendant dix ou quinze minutes, vous verrez un monde nouveau naître en vous. C’est la base même de tout progrès véritable et durable. A l’heure actuelle, vous ne parvenez peut-être à calmer le mental que quelques secondes ou une ou deux minutes, mais si vous maintenez votre calme, votre équilibre et votre sérénité pendant une vingtaine de minutes, vous constaterez un apaisement du mental, qui s’accentuera au fur et à mesure que vous allez persévérer dans votre résolution de rester calme en toutes circonstances.

 

Il faut des semaines et des mois pour que les graines germent. Votre mental est semblable à un champ fertile. Si vous semez des graines de silence et d’harmonie et que vous les cultivez patiemment, vous récolterez tôt ou tard cette moisson exceptionnelle qu’est la paix intérieure.

 

Au moins une fois par jour, prenez le temps de prendre une grande respiration et de la retenir pendant au moins cinq secondes. Passé ce délai, vous expirerez tout doucement, le plus lentement possible. En expulsant ainsi à fond l’air retenu dans les poumons, une bonne partie des blocages mentaux sera dissoute et expulsée.

Paul Devaux

Coach professionnel

Depuis 25 ans, Paul pratique le Coaching professionnel en entreprise, dans une approche systémique. Accrédité à la Société Française de Coaching en 2008, il est également formateur et superviseur de Coachs depuis 2010. Egalement fondateur d'une école de coaching (voir NRGY-trainig.fr).

Articles similaires

Parce que vous avez peut être envie d'approfondir d'autres sujets

Exemples de séances de coaching

Voici quelques exemples de « programmes » d’accompagnement… Le coaching n’est pas une « formation ». Il n’y a donc pas de programme standard préétabli. Mais les exemples ci-dessous vous donneront néanmoins une idée des thèmes qui peuvent être ...

lire la suite arrow-read-more

Lâcher prise sur le résultat

Pour atteindre un objectif, il faut lâcher prise sur le résultat, et vous concentrer sur l’action dans l’instant présent. Pour vous aider à réussir cela, nous avons conçu un exercice rapide, simple et impactant, qui vous ...

lire la suite arrow-read-more