Nous avons déjà évoqué l’importance du regard positif dans le coaching, comme étant la base même de tout accompagnement et de toute pédagogie. Voir d’abord chez l’autre ses forces avant ses faiblesses est la clé d’une pédagogie efficace.

Il y a deux sortes de regard positif :

Le regard positif sur les points d’appui porte sur le passé, il est signé de l’énergie de la Terre, dans notre modèle du coaching de l’énergie, tandis que le regard positif sur les potentiels porte sur le futur et le progrès. Il est donc marqué de l’empreinte de la symbolique du Feu. C’est un « regard de Feu » 🙂

Regard positif, catalyseur de croissance

Voir dans l’autre ses potentiels, est la meilleure façon de le « tirer vers le haut » (comme on dit), puisque votre énergie se dirige là où vous placez votre attention. Un regard positif est donc comme une nourriture, qui fortifie et aide à la croissance.

Apprécier l’autre non seulement pour ses qualités actuelles, mais aussi pour ses qualités en devenir, comme on devine l’évolution promise d’un bon vin. Alors, on peut investir, et réunir les conditions du développement du potentiel. Le regard positif peut être focalisé sur un potentiel en particulier, mais il peut aussi être diffus, un regard qui englobe la dynamique de croissance de l’être. Dans ce cas, il porte donc sur les qualités d’être et non seulement sur les compétences techniques.

Ce n’est rien d’autre qu’un regard d’amour porté sur autrui, sans rien attendre en retour. Ce n’est pas un regard POUR faire grandir, ou POUR faire plaisir ou POUR quoi que ce soit… c’est un regard gratuit, qui porte sa positivité en lui-même, et qui l’offre par générosité, comme le soleil brille parce que c’est sa nature de rayonner, mais pas POUR faire bronzer les gens sur les plages. Un tel regard positif exerce une forte influence sur l’environnement.

Là où vous portez votre regard, là va votre énergie, qui entraine avec elle une partie de celle des autres. Regardez le positif en vous et autour de vous, ce sera donc à la fois plus agréable pour vous et plus agréable pour les autres. D’ailleurs, à partir d’un regard positif, ce ne sont pas les choses qui sont en soi positives ou négatives, les choses en elles-mêmes sont neutres. Mais c’est votre regard qui les rendra « positives », et qui changera toute l’orientation de votre énergie envers elles.

Comme le soleil fait pousser les plantes, le regard positif stimule le développement des potentiels

Relation paritaire : maître/apprenti

Le regard du maître sur l’apprenti est un regard de connaisseur, appréciateur des potentiels (nous l’avons dit), c’est donc un regard très stimulant, un regard plein d’exigence et de respect, un regard d’amour qui donne envie de se surpasser soi-même, en quelque sorte pour mériter la confiance offerte.

Les deux sont des êtres en chemin, qui honorent la même passion, qui s’exprime à travers eux d’une manière singulière et différente de l’un à l’autre. Si le maître sert de repère et de catalyseur à la croissance de l’apprenti, illustrant pour lui de manière vivante ce que c’est que d’être un éternel débutant (avoir toujours la fraîcheur et la passion de découvrir et progresser), l’apprenti en retour (et sans le vouloir) inspire le maître et l’incite à se dépasser dans la transmission. Il lui donne l’occasion de modéliser son parcours, de mettre des mots sur sa pratique, pour encore mieux la maîtriser et l’approfondir. L’un et l’autre s’accordent un immense respect, chacun incarnant aux yeux de l’autre une expression de l’art vivant qui les anime tous deux. Sur le Sentier du devenir, il n’y a pas de place pour une éventuelle supériorité de l’un sur l’autre, tout juste une antériorité de quelques années tout au plus…. La notion même de comparaison brûle dans le feu de la passion pour l’art.

Prendre contact avec votre prochain superviseur

Il paraît que c'est toujours "maintenant" le meilleur moment pour se mettre en chemin vers l'excellence ! Prenez donc contact par téléphone. En une demi-heure, nous verrons ensemble quelle valeur devrait créer pour vous un dispositif de supervision, pour vous aider à progresser dans votre art du coaching. Faire décoller votre business, créer votre prochain client, optimiser vos séances, la supervision va vous faire cranter en avant d'une manière significative.

Notre premier échange en mode supervision ?

Apprendre le regard positif

Avoir un regard positif cela s’apprend, c’est une tournure d’esprit. Il y a des exercices qui vous aideront à développer ce réflexe. Un coach pourra vous aider à privilégier un regard positif sur les situations, et les êtres en devenir dont vous croiserez le chemin. Parler à un coach, pour apprendre à sortir de l’espace problème et aller vers des solutions, en changeant vos habitudes mentales…

Je cherche à tendre un miroir neutre à mon client… me disait dernièrement un coach en supervision. On comprend bien ce qu’il voulait dire et cherchait à faire : être attentif à la sémantique de ses questions pour ne pas induire le contenu des réponses, pour laisser son client libre et autonome. C’est une noble intention, alignée avec l’esprit du coaching, qui prône le respect du client et son entière responsabilité par rapport à SA séance de coaching. Toutefois, en coaching comme ailleurs le miroir neutre n’existe pas : le Coach n’est absolument pas neutre, et n’a heureusement pas vocation à l’être ! Bien au contraire, il est payé pour faire réussir, pour influencer positivement…

Un miroir neutre est impossible

Un miroir neutre est une utopie. Rien n’est neutre dans la vie. Toutes les particules sont polarisées. De même qu’on ne peut pas ne pas communiquer, on ne peut pas non plus ne pas influencer le système dans lequel on est inclus. On ne peut pas rester neutre en ne prenant pas position, car ne pas prendre de position est en soi une prise de position, qui n’est donc pas neutre.

Un miroir neutre n’est pas souhaitable

Le miroir neutre du coach est très POSITIF, il est intentionnellement dirigé vers les résultats, vers l’action, et vers les ressources du client, alors qu’il pourrait tout aussi bien être orienté vers les problèmes, les échecs, les difficultés, les risques (et dans ce cas : ce ne serait plus du coaching !). C’est donc bien qu’il n’est pas neutre ! C’est un choix stratégique, qui est à la base même du contrat de Coaching : il ne s’agit pas d’accompagner la personne dans son problème mais de l’aider à s’en dégager pour s’orienter vers les solutions, dans une perspective de réussite et de performance. Un coach est engagé aux côtés de son client, pour l’accompagner dans sa réussite : comment serait-il neutre ?

Neutralité ou intégrité ?

En revanche, un coach qui influence le processus de pensée du client par sa présence (son écoute, ses questions, ses reformulions, ses étonnements, ses confrontations, etc…) laisse ce dernier complètement responsable du contenu de sa réflexion, il ne cherche pas à l’amener quelque part, à le guider, il se contente de l’accompagner… (voir à ce sujet : « Guider ou accompagner ? »). Ce n’est donc pas de neutralité dont il s’agit mais plutôt de bien vaillance, de respect, d’intégrité et de professionnalisme. Tout cela demande de l’entraînement, des ajustements, du training continu. La supervision est un dispositif souple et pratique, qui aide un coach à s’affuter lui-même, à être au clair avec ces notions, avec la perspective dans laquelle il coache, de façon à être bien centré, bien aligné, bien concentré : le plus vrai et efficace possible…

regard positif

4 questions pour catalyser les progrès

Voici un enchainement de 4 questions clés qu’un ancien sur le chemin pourrait proposer à un apprenti pour l’aider à se projeter positivement, depuis un regard positif centré sur le futur :

Paul Devaux

Coach professionnel

Depuis 25 ans, Paul pratique le Coaching professionnel en entreprise, dans une approche systémique. Accrédité à la Société Française de Coaching en 2008, il est également formateur et superviseur de Coachs depuis 2010. Egalement fondateur d'une école de coaching (voir NRGY-trainig.fr).

Articles similaires

Parce que vous avez peut être envie d'approfondir d'autres sujets

Pourquoi et comment devenir coach professionnel

De plus en plus de managers confirmés, ou de personnes passionnées par le développement personnel et la relation humaine veulent devenir coach professionnel. A première vue, la perspective est attrayante. Mais le chemin est-il aussi ...

lire la suite arrow-read-more

Bien positionner ses tarifs de coaching

Bien positionner le tarif de votre coaching est un enjeu fort : Pour fixer votre tarif, plusieurs facteurs entrent en jeu : Entre nous… On peut toujours dire, que le tarif de votre coaching dépend surtout de ...

lire la suite arrow-read-more

Vendre du Coaching – La prospection pour …

Vendre du coaching est un art délicat et somme toute assez paradoxal ! Certains disent même que le Coaching est une prestation qui s’achète, mais ne se vend pas. Nous ne sommes pas d’accord avec cette affirmation ...

lire la suite arrow-read-more