La question de gérer ses émotions intéresse tout le monde. Mieux gérer ses émotions est le sujet sous-jacent de beaucoup de séances de coaching. Il faut dire que la palette de nos émotions est très riche et infiniment subtile. Mais comme pour la palette du peintre, où 3 couleurs primaires (le bleu, le jaune et le rouge), permettent d’obtenir toutes les autres nuances, 4 émotions fondamentales permettent de décliner toutes les autres émotions :

Gérer ses émotions - coaching

Gérer ses émotions

Les émotions sont utiles et naturelles, en tant que réactions physiologiques de votre corps :

C’est quoi le problème avec les émotions ?

Le problème avec les émotions, c’est à partir du moment où on les ressent quand ce n’est pas nécessaire, quand la réaction émotionnelle est disproportionnée par rapport à la situation et qu’elle vous amène à des comportements inadaptés ou vous emporte au point de vous faire perdre vos moyens au lieu de les décupler face au danger ! C’est exactement ce qui se passe avec le stress : Vous êtes dans le bureau de votre patron, il n’y a pas de lion, pas besoin que votre corps reçoive de l’adrénaline comme pour survivre dans la jungle ! Mais dans votre jungle psychologique, la situation est vécue comme dangereuse et votre corps secrète les mêmes hormones que si votre vie était en danger… Alors, si cette situation de stress psychologique se reproduit trop souvent (disputes en famille, films violents, attitude fermée face aux autres, qui déclenche une sensation d’isolement puis d’hostilité, etc…) , comme vous n’avez pas l’occasion d’éliminer les substances chimiques sécrétées par vos glandes en piquant un 100 mètres devant le lion, votre organisme se détraque, et vous finissez par ressentir les émotions,… tout le temps, et trop fort.

Vos croyances sont auto-confirmantes et vos émotions aussi !

Plus vous pensez que quelque chose est vrai, plus votre attention sera orientée sur cet aspect de la réalité, et vos impressions vous confirmeront de plus en plus votre croyance. Votre cerveau est ainsi fait ! Par exemple, si vous pensez que les gens sont peu fiables, tout vous démontrera que vous avez raison :

Et comme vos émotions sont une réaction de votre corps au contenu de vos pensées, plus vous entretenez votre croyance, plus l’émotion associée se manifeste en vous. Par exemple, plus vous pensez à une chose triste, plus vous êtes triste. Plus vous êtes contrarié par quelque chose, plus vous êtes en colère d’une manière générale. Plus vous êtes inquiet plus votre environnement vous paraît menaçant, et renforce votre inquiétude…

La spirale infernale

Ainsi :

Gérer ses émotions, une question d’hygiène !

Ces états sont peut-être ordinaires, mais certainement maladifs. Si vous étiez en bonne santé psychologique, vous éprouveriez ces émotions naturelles de temps en temps seulement, et elles seraient naturellement évacuées par l’action (voir : aller au coeur de l’émotion) Si vous avez tendance à « monter dans les tours », à « péter un cable » un peu trop souvent, vous êtes fragile sur le plan émotionnel. Mais cela peut se régler !

gérer ses émotions

Comme sur un moteur ou une machine, on peut régler votre système émotionnel

Il faut gérer vos déclenchements émotionnels intempestifs, avant que cela ne devienne chronique et ne finisse par nuire à votre santé. C’est ce qu’on appelle « la somatisation » :

Un coaching pour optimiser la gestion de vos émotions ?

En fait on ne peut pas vraiment, au sens propre : « gérer ses émotions », mais on peut gérer les pensées, qui déclenchent les émotions. Ensemble, nous remonterons à la racine des émotions et nous distinguerons les sensations physiques (les réactions physiologiques, sur lesquels vous n’avez heureusement pas de prise) des histoires psychologiques que l’on se raconte et qui déclenchent le débordement émotionnel. Sur votre psychologie, vous avez la main, et vous pouvez décider de voir les choses autrement, donc de réagir autrement ! Avec le coaching, vous apprendrez à repérer les prémisses de l’émotion et les pensées qui la déclenchent. Vous apprendrez à contrôler, non pas vos émotions (auxquelles il ne faut surtout pas toucher, ne cherchez jamais à les réprimer ou à les refouler, ce serait pire !), mais vos pensées, qui déclenchent l’émotion (voir notre article sur le filtre mental)

Coaching de gestion des émotions

Ainsi, en quelques séances de coaching de gestion d’émotions, vous percerez à jour votre mécanisme, et vous cesserez d’être pris par la répétition inconsciente. Vous vous exercerez à vous libérer de mauvaises habitudes mentales, en :

Cela vous demandera un peu de travail sur vous-même, de la vigilance, de la rigueur, de la volonté aussi… Le coaching est justement là pour vous accompagner sur ce chemin de travail sur soi, et apprendre à maîtriser ses émotions. Et vous verrez : avec de l’entraînement et un peu de pratique, vous constatez rapidement des progrès encourageants. Les émotions ne sont pas votre ennemi, elles sont au contraire votre allié. Il faut juste apprendre à les canaliser, en passant par les pensées, et en laissant au corps la possibilité de s’exprimer librement. Si vous faîtes cela, gérer vos émotions ne sera plus un souci. Au contraire : cessez de vouloir gérer vos émotions, mais accueillez plutôt leur juste expression, deviendra bientôt un jeu pour vous, qui vous fera vous sentir plus vivant, plus libre, et plus « maître de vous-même » ! Si vous voulez en savoir plus sur la manière dont le coaching aide à se maîtriser émotionnellement, n’hésitez pas à me joindre sur mon portable. Généralement 6 séances suffisent pour parvenir à gérer ses émotions de façon plus satisfaisante ! Voir à ce propos les tarifs de coaching pour les particuliers

Mieux comprendre comment gérer ses émotions :

L’émotion, c’est la vie !

Ecouter les émotions, sans les interpréter, c’est aimer la vie. Il faut du courage, un peu. Il faut surtout de l’amour, l’amour de la vie.

L’émotion nous cherche, depuis notre enfance. …Et souvent, depuis notre enfance, nous la fuyons. Mais sous une forme récurrente propre à la structure caractérielle qui a forgé notre personnalité (une récurrence de jalousie, d’angoisse, de rancune, de mélancolie, de désespoir, de rage, de dégoût, de honte, de nostalgie, d’amertume, d’optimisme, de courage, de bonne humeur, etc…) c’est la vie qui nous cherche, qui cherche à se donner à nous, à se manifester en nous… A nous de savoir entendre cela, pour comprendre ce que la vie propose, accueillir l’invitation et se réjouir des opportunités qui se présentent.   gérer ses émotions

Ecouter les émotions, est la clé…

Ressentir toutes les émotions pour se sentir vraiment animé et vivant ! C’est facile, il n’y a rien à faire ! Il faut rester attentif, sans rien faire. Petit à petit, dans cette disponibilité à l’émotion, celle-ci émerge et se déploie dans le champ de la conscience. La connaissance de l’émotion vous “touche”, elle vous étreint, vous êtes empli d’elle, et elle se retire après vous avoir fécondé. Elle laisse en vous son empreinte d’expérience et de sagesse. Vous êtes ainsi de plus en, plus souvent et profondément marqué par la vie, qui peut dès lors s’exprimer en vous. Et plus vous êtes ainsi “visité” par la vie (comme l’ange Gabriel visite Marie), plus vous êtes vivant et vibrant. Tarifs de coaching pour les particuliers

Pas d’exercices compliqués

Il n’y a pas d’ascèse ou d’exercice à faire pour s’entrainer. Il y a juste à se laisser entrainer sur la piste de danse quand la vie nous prend par la main. A la prochaine émotion, au lieu de rester assis à vous ennuyer à regarder les autres danser et s’amuser, levez-vous et laissez le rythme s’emparer de votre corps ! C’est pareil pour l’émotion. Ne rien “faire”, juste demeurer à l’écoute, intensément présent à ce qui est là, maintenant. Et à chaque fois, l’écoute des régions du corps mobilisées par l’émotion redonne vie à ces régions, qui avaient été d’abord tétanisées et insensibilisées par le refus face à la vie et ses changements. En fait, l’émotion négative (comme la peur, la colère et la tristesse) est un refus psychologique, qui se traduit par une contraction du corps. La seule chose à faire avec un refus est de l’écouter pour l’accepter. Sinon, on rentre dans la spirale infernale évoquée plus haut : avoir peur d’avoir peur, se culpabiliser de se sentir coupable, refuser le refus, etc… Ensemble, émotion par émotion, en choisissant celles qui vous accablent, nous travaillerons à écouter et accepter ces refus…   Gérer ses émotions

Paul-Devaux-profile-picture

Paul Devaux

Coach professionnel

Depuis 25 ans, Paul pratique le Coaching professionnel en entreprise, dans une approche systémique. Accrédité à la Société Française de Coaching en 2008, il est également formateur et superviseur de Coachs depuis 2010. Egalement fondateur d'une école de coaching (voir NRGY-trainig.fr).

Articles similaires

Parce que vous avez peut être envie d'approfondir d'autres sujets

Se sentir coupable ou responsable ?

Se sentir responsable et se sentir coupable sont des vécus intérieurs a priori assez proches. Pourtant il y a une différence colossale entre les deux. L’une est positive, l’autre est maladive : Se sentir responsable prouve l’acuité ...

lire la suite arrow-read-more

L’éveil spirituel : une expérience …

Je viens d’écouter un bout de cette vidéo de Rupert Spira, auteur que je ne connaissais pas avant de tomber sur cette vidéo (merci Youtube), et je ne résiste pas au plaisir de relayer une ...

lire la suite arrow-read-more