Effort ou énergie, les notions sont proches mais bien différentes :

Cet article vous propose une distinction entre effort ou énergie, mais : du bout des doigts, sans effort de démonstration, comme un plume se dépose avec légèreté, après un envol gracieux… 🙂   Dans les vidéos que vous trouverez aisément sur le net, on voit comment le champion du monde, Usain Bolt, se donne passionnément à la course, avec une tranquillité majestueuse et une aisance qui relève de la Grâce. Bien sûr il développe une énergie énorme pour décrocher la victoire, mais ne semble pas fournir d’effort, comme si la foulée s’exprimait librement, sans intention de sa part. Il ne fait que s’imposer à tous en prenant la place qui lui revient, sans effort, simplement parce que c’est la sienne !…

Et l’effort alors ?

« A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire » écrivait Pierre Corneille dans Le cid… Et il avait sans doute raison. mais le péril n’implique pas nécessairement l’effort. Cette notion si chère au sport est issue d’une restriction de soi, d’une perspective étroite, qui considère la vie comme un problème à résoudre.

Effort ou énergie : Accepter ce qui est là, et faire avec

Le truc, c’est que lorsqu’on fait des efforts, on est quelque part dans sa tête (même quand le corps souffre à cause du travail intense qu’on lui inflige), au lieu d’être tranquille et attentif à son corps. Ou bien on est pris par nos émotions, et on se laisse déborder. Alors on essaie de faire des efforts pour reprendre pied. Mais, il ne s’agit pas de comprendre la peur, ou de résoudre les tristesses et les colères, il s’agit de les vivre et de les explorer, sans refus, sans déni, avec toute notre attention… Sans vouloir les dissoudre, sans autre intention que de découvrir et les traverser (voir notre article : traverser une période difficile). C’est justement là que les émotions apparaissent pour ce qu’elles sont : des nuages passagers dans le ciel bleu… Il suffit de voir et de constater que des émotions et des pensées sont là, sans partir avec leur contenu. Cela ne veut pas dire que dan l’action il n’y ait pas une intense dépense d’énergie, ou que le corps ne doive pas travailler et fournir des efforts. Mais cela se fait dans l’énergie, avec une relative aisance, sans souffrance et sans histoire.

Gagner en efficacité personnelle, c'est facile !

Des trucs simples et puissants pour gagner du temps, mieux vous organiser, et être plus efficace. Un coaching pour vous aider à vous les approprier et les mettre en oeuvre avec succès. C'est pas difficile et ça change la vie !

Prendre contact

Est-ce forcément aussi « simple » ?

C’est le refus qui fait souffrir. Nous en faisons tous l’expérience chaque jour. C’est lia résistance qu’on oppose aux coups qui fait plus souffrir que les coups eux-mêmes. En revanche, quand on lâche prise, quand on accueille, quand on se concentre sur l’instant présent pour se donner totalement à ce qui est à faire, alors tout est beaucoup plus simple… Vous faites votre job, avec toute votre énergie, mais sans affect. A la limite, vous vous impliquez totalement, en déployant intensément l’énergie que vous êtes, mais un peu comme si cela ne vous concernait pas. Et dans un sens, c’est exact, que cela ne vous concerne pas vraiment : cela ne concerne que la « personne », cette personne pour qui l’on se prend, mais que l’on n’est pas…(voir à ce sujet : « démasquer l’imposture de la personnalité« ) Dans l’énergie, il y a expression naturelle et simple de la joie de vivre, la joie de l’Etre.

effort ou énergie

Commentaire du journaliste : « Usain Bolt a surpris tout le monde : son départ est un peu faible en comparaison à celui de Justin Gatlin, mais il se rattrape sans peine et passe la ligne d’arrivée, le sourire aux lèvres et presque sans effort… » Alors, à votre avis qu’est-ce cipaye le plus : effort ou énergie ?

Pas d’effort pour être ou pour aimer…

Quand vous aimez vos enfants, vous le faîtes naturellement, sans effort. S’il y a effort, cela devient du devoir, et ce n’est plus de l’amour. Et cet amour se renouvelle de lui-même, il vous vient tout seul, vous ne faites aucun effort pour cela. Quand vous êtes amoureux, il n’y a pas besoin de discipline personnelle, pour avoir envie de passer du temps avec l’être aimé. Ce serait d’en être séparé qui demanderait des efforts. Quand vous aimez la tarte aux fraises, vous n’avez pas d’effort à faire pour aimer ça. Vous voyez, ce qui est bon, ce qui marche bien, ce qui est vraiment important, se fait sans effort, dans l’énergie. La vie naturelle est sans effort, mais comme nous l’avons dit : elle suppose de déployer beaucoup d’énergie. Pour exister on se débat, on s’agite beaucoup, mais pour « être », il n’y a rien à « faire ». Vous êtes, un point c’est tout.

Ce que vous êtes, vous l’êtes déjà ! sans effort…

A l’encontre du sens habituel qui pousse à croire qu’il faut souffrir et faire des efforts pour réussir, pourquoi ne pas essayer la technique du tapis rouge : celle qui consiste à regarder où se déroule le tapis pour simplement mettre ses pieds dessus ? Vous n’en avez pas assez parfois de souffrir, de galérer, de ramer, pour obtenir des résultats finalement souvent un peu décevants ? Et s’il existait une autre approche… N’avez-vous pas remarqué que dans certains domaines vous réussissez sans difficulté, tandis que dans d’autres, c’est vraiment douloureux et laborieux pour n’aboutir qu’à des résultats assez médiocres ? C’est parce que dans un cas vous avez pris appui sur vos talents naturels, tandis que dans les d’échec vous avez voulu insister sur une voie qui n’était pas encore pour vous, vous n’étiez pas encore prêt…

Technique du tapis rouge

La technique du tapis rouge n’a rien à voir avec du laisser aller ou de la facilité. La technique du tapis rouge n’a rien à voir non plus avec le fait de rester confiné dans sa zone de confort. Bien au contraire, il s’agit d’oser passer à l’action, d’oser être pleinement soi-même, d’être sensible à l’importance du corps et de l’inspiration, en osant écouter les émotions, et suivre ses intuitions…

Mais au lieu de « vouloir », au lieu « d’essayer », on agit directement, sans « mentaliser », sans se raconter d’histoires. Bien sûr on pense et on prépare l’action, mais on le fait tranquillement, sans stress, sans anticipation, sans expectation angoissée, en donnant sa confiance et en faisant de son mieux (sans bavardage mental et commentaires désobligeants sur soi-même – voir : « sentiment de culpabilité« )

Dans cette approche de la vie et des situations, de soi-même et des autres, on ne part pas du principe que ça va être difficile, et qu’il va forcément falloir faire plein d’efforts pour « mériter » la réussite.

Sinon, autant arrêter tout de suite. Quand on est dans une vibration de contrariété, d’anxiété, de pessimisme, on la traine avec soi quoi qu’on fasse et, dans ces conditions, on ne peut qu’échouer, en contaminant négativement tout ce qu’on touche. Ce qu’il faut faire dans ce cas, c’est se reposer, et revoir son climat intérieur avant de repartir à l’action. Ensuite, dans ces conditions rafraîchies et optimisées, nous émettrons un champ d’information qui attirera à nous la réussite, apparemment sans effort particulier. La vie semble plaisante et agréable, on s’amuse en travaillant. On travaille pour la joie de travailler, sans attendre de résultats….

Aller plus loin sur effort ou énergie :

3 citations inspirantes

Je voudrais laisser cet article ouvert, avec trois citations inspirantes :

« Il suffit de regarder — vraiment regarder — pour que s’effondre l’inutile. Rien à pratiquer, aucun effort à consentir, rien à prendre ou à laisser, si la passion est là : la passion de recommencer à jouer ». Jean Bouchart d’Orval

« Ce dont vous avez besoin viendra à vous si vous ne demandez pas ce dont vous n’avez pas besoin. » Nisargadatta

« On n’a pas besoin de ce qu’on n’a pas. On n’a besoin que de ce qu’on a déjà… » Eric Baret

Comment savoir où mettre les pieds ? Si vous souhaitez marcher sur un tapis rouge : regardez où se déroule le tapis rouge et posez le pied dessus, pour y marcher, tout simplement…

Paul Devaux

Coach professionnel

Depuis 25 ans, Paul pratique le Coaching professionnel en entreprise, dans une approche systémique. Accrédité à la Société Française de Coaching en 2008, il est également formateur et superviseur de Coachs depuis 2010. Egalement fondateur d'une école de coaching (voir NRGY-trainig.fr).

Articles similaires

Parce que vous avez peut être envie d'approfondir d'autres sujets

Quel est votre profil de passage à l’acte ?

Selon Lise Bourbeau, qui a bien modélisé les 5 structures caractérielles repérées par la Bio-énergie d’Alexander Lowen, il existerait 5 grands profils de non décideurs, qui sont susceptibles d’avoir du mal avec le passage à ...

lire la suite arrow-read-more

Pourquoi et comment prendre du temps pour soi ?

S’accorder du temps pour soi est devenu un luxe que beaucoup négligent. Pourtant, ces moments de reconnexion avec soi-même sont essentiels pour notre bien-être, notre estime de soi et notre productivité. Vous vous demandez comment ...

lire la suite arrow-read-more

5 conseils d’efficacité personnelle pour …

Efficacité personnelle : On a souvent l’impression illusoire de manquer de temps, de manquer d’efficacité personnelle. On a ainsi parfois des listes avec des « choses à faire », que l’on n’a pas le temps ...

lire la suite arrow-read-more