Parfois, quand je vois mes collègues coachs (et moi-même parfois, dans une moindre mesure) en pleine galère sur le plan financier, je m’interroge…

Ce sont des personnes formidables, courageuses, inventives, pétries de la meilleure intention vis-à-vis des clients qu’ils aimeraient tant accompagner :

Je m’interroge !

Plusieurs cas de figure existent :

Pourquoi avons-nous tant de peine à exercer simplement notre métier ? Un boulanger, normalement s’il ouvre une boutique et qu’il fabrique du pain, il se trouve toujours des gens pour en acheter ! Apparemment les kinés, et les ostého (par exemple) n’ont pas de mal à avoir des clients, puisqu’on attend parfois des semaines avant d’avoir un rendez-vous…

Transfert énergétique ?

Alors, pour tout vous dire, je me demande s’il n’y aurait pas en quelque sorte des « épreuves » qui attendent sur leur chemin, ceux qui aspirent à aider les autres à traverser les leurs. Ce serait une loi d’échos systémiques. Une sorte de transfert énergétique global :

« Tu veux aider ? Commence par expérimenter l’âpreté du business que tu souhaites accompagner chez tes clients en entreprise. Il t’a fallu du courage pour sortir du système. Il va maintenant t’en falloir encore pour y trouver ta place à l’extérieur… »

A cela, on ne forme et on ne prépare pas les coachs, psychologiquement. Si on veut travailler avec la matière première que sont les « douleurs » et les épreuves de la vie, il faut savoir qu’on va devoir prendre à pleine mains des peines et des tourments. Ceux des autres ne nous font pas peur ? Surtout parce qu’on reste à l’extérieur, dans l’impuissance à les aider vraiment ! Parce que :

Accompagner, ce n’est pas pour les amateurs !

Vous ne voudriez certainement pas jouer aux apprentis sorciers avec vos clients ? Rendons-nous compte de ce à quoi « on prétend » quand on ose s’offrir comme miroir, pour qu’une personne traverse son épreuve ainsi sécurisée et accompagnée… Alors, il faut bien aller un peu en profondeur, soi-même d’abord !

Bien sûr, la plupart du temps, les souffrances viennent des histoires qu’on se raconte, et ce sont des choses sans consistance, malgré ce que croit celui qui en souffre. Mais encore faut-il pouvoir s’en rendre compte ! Et c’est un « sacré » chemin, ça. C’est même le Chemin de retour vers le Sacré. 

Soit on reste à faire joujou à l’extérieur, soit on plonge à l’intérieur de soi et on y découvre les abysses. C’est vertigineux.

Le métier de coach, ne consiste pas à faire joujou avec des clients, à travers des conversations oiseuses. Si on souhaite laisser le courant passer à travers soi, pour toucher celui qui est enfermé dans l’espace problème, il faut de la puissance, du calme, de la confiance, de la patience, de l’ingéniosité, de l’impertinence, du courage, de la persévérance… 

En coaching de l’énergie, on pourrait dire qu’il faut :

Un peu d’alchimie ?

A ce propos, je me demande si nous n’aborderons pas (certes sur la pointe des pieds je vous rassure :-), quelques principes de l’alchimie traditionnelle. 

Vous savez peut-être déjà pour pour certains : ces histoires d’ « oeuvre au noir », avec un « caput mortuum » à retirer après avoir baigné « le roi et la reine », pour permettre le pourrissement de « l’Eau Ardente »… 

Aucun texte alternatif pour cette image

On pressent à ces expressions très anciennes et poétiques, qu’il y a là une connaissance intéressante… Les principes du « Solve » et du « Coagula » sont à l’oeuvre de façon sous-jacente dans toute transformation. Je me dis que ce ne serait pas idiot tout de même de regarder un peu de ce côté là (déjà pour ne pas mourir idiot), surtout quand on se veut devenir des experts de la transformation. Au pire, ce sera un clin d’oeil culturel, au mieux un pas de côté, pour réenchanter notre pratique. Et qui sait, les enchantements peuvent parfois changer les choses…

Et si c'était le moment pour vous lancer ?

Découvrez si vous êtes fait pour le coaching, la certification RNCP, et les programmes de formation. Choisissez la bonne école. Discutons-en par téléphone !

En savoir plus

Paul Devaux

Coach professionnel

Depuis 25 ans, Paul pratique le Coaching professionnel en entreprise, dans une approche systémique. Accrédité à la Société Française de Coaching en 2008, il est également formateur et superviseur de Coachs depuis 2010. Egalement fondateur d'une école de coaching (voir NRGY-trainig.fr).

Articles similaires

Parce que vous avez peut être envie d'approfondir d'autres sujets

Le secret du coaching systémique

Nous allons nous pencher sur une redoutable technique de coaching systémique, consistant à incarner le comportement cible dans l' »ici et maintenant » de la relation au client. Il s’agit d’une sorte de technique de coaching « ceinture ...

lire la suite arrow-read-more

Bien positionner ses tarifs de coaching

Bien positionner le tarif de votre coaching est un enjeu fort : Pour fixer votre tarif, plusieurs facteurs entrent en jeu : Entre nous… On peut toujours dire, que le tarif de votre coaching dépend surtout de ...

lire la suite arrow-read-more

Posture de challenger

De nombreux participants à nos séminaires de leadership positif se demandent jusqu’où ils doivent se mettre en posture de challenger leur équipe. Comment doser l’exigence ? Comment obtenir plus ? Comment créer de la valeur en sollicitant les collaborateurs au-delà de leur zone ...

lire la suite arrow-read-more