Le rapport d’étonnement positif vous aidera à faire une première bonne impression à votre équipe, lors de votre prochaine prise de fonction, lorsque vous devrez prendre en mains une nouvelle équipe. Quels sont les fondements du rapport d’étonnement positif ? A quoi ça sert ? Comment ça marche ? Un outil qui utilise les vertus pédagogiques du feedback positif, pour orienter l’énergie vers la réussite.

Valorisez avec le rapport d’étonnement

Un rapport d’étonnement positif permet de :

Pour que votre rapport d’étonnement soit impactant, vous vous devrez d’être précis, factuel et authentique. Vous ne parlerez que du présent, de ce qui existe (et non de ce qui a existé. Inutile d’ouvrir la boîte à regrets !), de ce que vous avez pu constater. Le rapport d’étonnement vous donnera ainsi l’occasion d’être tout de suite sympathique et pertinent, montrant ainsi à vos collaborateurs comment vous avez bien su saisir les spécificités de leur style, et leurs tours de mains singuliers.

Le Rapport d’étonnement positif : Quand est-ce utile ? 

Puisque l’on parle ici d’étonnement, il est facile d’imaginer que tout contexte incluant la nouveauté est propice à se livrer à ce genre d’exercice. Voilà quelques unes des situations dans lesquelles nous pensons utile et astucieux d’utiliser ce petit outil :

En bref, ayez recours au rapport d’étonnement

 

Comment positiver ?

rapport d'étonnement préparation mentale Parlons un peu de l’attitude qui vous permettra de construire votre rapport d’étonnement en mode Coaching. Placez-vous dans une posture d’observateur. Soyez ouvert, curieux, enthousiaste. Attachez vous à voir ce qui est positif, plutôt qu’à remarquer ce qui manque et les défauts. Appréciez ce que font déjà bien vos collaborateurs et laissez de côté provisoirement ce que vous pourriez apporter ultérieurement. Il sera bien temps un peu plus tard de proposer vos « meilleures idées »… A ce stade d’observation positive, abstenez vous de donner des conseils ou des directives. Contentez-vous de porter votre regard valorisant sur tout ce qui vous semble positif. Ainsi, lors d’un entretien, surprenez votre interlocuteur en lui proposant des questions valorisantes. Vos collaborateurs seront surpris et ils ont même parfois du mal à répondre à ces questions :

Prenez des notes pendant l’entretien. Ensuite, rapprochez vos compte rendus d’entretien, et bâtissez une synthèse qui reprend les points positifs de chacun classés par thèmes. Vous valoriserez votre équipe en leur montrant en quoi ils sont bons, quels sont leurs points d’appui. Ensuite, il n’y aura plus qu’à leur demander comment éventuellement :

Evidemment, votre rapport d’étonnement ne doit pas surtout comporter de critiques, même induites ou sous-jacentes ; concentrez-vous sur le positif !

Pourquoi positif ?

A l’évidence, la vie est relativité : elle ne propose pas que du « positif » à vivre (des expériences gratifiantes, des situations agréables, etc…). Cependant, nous sommes libres de considérer d’abord ce qui nous plaît, au lieu de nous centrer sur ce qui nous déplaît. Plus qu’un simple choix de bon sens, il s’agit alors d’un véritable art de vivre, qui  repose sur une décision, sur un choix fondamental de se prendre en charge et de cultiver délibérément le bien-être. Pour nous, c’est un art en effet, parce que ce n’est pas si simple d’y parvenir (sinon : tout le monde le ferait naturellement, tout le monde serait tout le temps positif et en pleine forme… et cet article n’aurait pas lieu d’être !).

Dans une certaine mesure, être heureux est un choix, qui ne dépend pas tant que ça des circonstance extérieures. C’est une question d’attitude et de posture dans la vie. Une question de choix, le vôtre…

Doubler la durée de votre période de grâce

Dans cette vidéo, je vous propose une méthode simple pour optimiser une prise de poste. Livrer trois choses :

  1. ce que j’ai apprécié et appris dans mon précédent poste
  2. ce que j’ai envie de partager avec vous
  3. et voici ce que je compte vous apporter à  travers mon style de management

Puis rencontrez chaque collaborateur et offrez leur vos étonnements positifs et valorisants, comme nous venons de le suggérer. Puis quelques semaines plus tard (au bout de 2 mois environ) annoncez votre intention de mobiliser toute l’équipe dans le cadre d’un projet fédérateur d’équipe, pour la préparation duquel vous allez engager deux séries d’entretiens individuels, à l’issue desquels vous offrirez à l’équipe une synthèse de leurs recommandations, qui permettra de choisir ensemble les axes du projet commun Cette simple annonce, qui devra être suivie d’actions évidemment, vous permettra de doubler la durée de votre période de grâce :

Et quand celui-ci sera lancé, vous aurez encore du crédit de temps devant vous pour faire vos preuves, puisqu’on attendra de voir ce que donne le projet… En 6 mois ce serait bien le diable que vous ne sachiez pas nouer les alliances et prendre les appuis dont vous avez besoin pour performer dans votre nouveau poste !

Paul-Devaux-profile-picture

Paul Devaux

Coach professionnel

Depuis 25 ans, Paul pratique le Coaching professionnel en entreprise, dans une approche systémique. Accrédité à la Société Française de Coaching en 2008, il est également formateur et superviseur de Coachs depuis 2010. Egalement fondateur d'une école de coaching (voir NRGY-trainig.fr).

Articles similaires

Parce que vous avez peut être envie d'approfondir d'autres sujets

Réussir sa prise de poste, optimiser son …

Vous avez bénéficié d’une promotion en interne, ou bien vous avez été recruté de l’extérieur ? En tout cas, vous allez prendre un nouveau job, et vous allez prendre en mains une nouvelle équipe, Donc, c’est ...

lire la suite arrow-read-more

Rapport d’étonnement positif : témoignage

Dans cet article, j’ai choisi d’illustrer à travers une petite histoire, qui témoigne d’une expérience vécue par un de mes clients en coaching individuel : comment le rapport d’étonnement positif l’a aidé à redresser une situation délicate tout ...

lire la suite arrow-read-more